Une jupe sous-marine

14 février 2012 § Poster un commentaire

J’ai trouvé des matériaux étonnants au marché, dont le vendeur ne savait pas à quoi ils étaient destinés, ils provenaient d’ateliers de confection, mais pour quel usage? Comme j’étais intéressée, il m’a donné une d’entre elles.

C’est un plastique souple, un peu caoutchouc, translucide, qui se pique très bien à la machine (même sans aiguille spéciale). Je lui ai pris aussi un tissu blanc, de même aspect que le néoprène mais ça n’en est pas, il n’est ni imperméable ni extensible. Armée de ces deux matières, j’ai eu envie de faire une jupe à hublots. J’ai donc dessiné une jupe à 12 lés (soyons honnête, j’ai dessiné une jupe à 10 lés mais en oubliant l’aisance et les valeurs de couture, le rajout de 2 lés la fait tomber parfaitement, coup de chance, aussi), avec fermeture côté. J’aimais beaucoup l’aspect gonflant de ce tissu, je l’ai accentué en rajoutant un cerceau dans l’ourlet du bas. Pour féminiser et rappeler les hublots, j’ai ajouté des bandes de dentelle bleu ciel. Pour les hublots, je les ai cousus dessous puis ai découpé les cercles de tissu au ras de la couture.

Ils sont translucides mais non transparents, on devine juste le mouvement des jambes sans voir les jambes.

Publicités

Tagué :,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Une jupe sous-marine à Infinitudes. Stéphanie Salinères.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :