Pour offrir

6 janvier 2019 § Poster un commentaire

0f7067d0-2eda-4639-97f6-9645fbc3f73cUne humeur un peu triste en ce début d’année, que je vous souhaite merveilleuse!

Mon impotence commence à me peser, cette forme de pesanteur semble gagner mon cerveau, comme s’il avait besoin aussi de se nourrir de mouvement et d’air, de vent dans les oreilles. C’est d’ailleurs étonnant comme ce mot « impotence » résonne, tout de lourdeur, il sonne comme le « pom pom » d’un pas de pachyderme, comme le « pom pom » d’un rire d’hippopotame , tout le contraire de la légèreté ténue qui guide habituellement ces fils que je suis goulûment.

J’ai réussi à me faire violence pour réaliser un petit objet cadeau, pour une amie qui a trouvé un nid, un nouveau terrier douillet où se reposer enfin.

Maison de verre, renard et arbre en laine feutrée.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Pour offrir à Infinitudes. Stéphanie Salinères.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :