Le fil des pensées

24 août 2019 § Poster un commentaire

Je ne suis pas très productive, en ce moment.

Je crée toujours de manière très instinctive, juste en m’accrochant à une idée qui passe, souvent fugitive, comme un ballon auquel je serais suspendue dans les airs, je suis cette idée, c’est elle qui me dirige et pas l’inverse.

Et parfois, comme en ce moment, je suis tapie dans l’ombre et regarde les idées passer, je tente d’en saisir une, mais elle se heurte systématiquement, de manière totalement inexplicable, à une autre pensée, qui dévale comme un train. Mon idée est coincée au passage à niveau et écoute le train passer, c’est la magnifique interprétation par les Têtes Raides du non moins magnifique poème du Condamné à mort. J’essaie alors de suivre ce train, parce qu’il est attirant et pour passer à autre chose, mais, là aussi, ce sont trois vers et deux accords seulement, toujours les mêmes, rien d’autre. Je retombe lourdement et réalise que tout s’est enfui.

J’ai réussi à sauver de cette cacophonie un petit morceau, il n’est pas terminé, l’idée n’est pas fixée et mon imagination le voit évoluer, se transformer.

paysage blanc

Tagué :, , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le fil des pensées à Infinitudes. Stéphanie Salinères.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :